Pourquoi avons nous la nostalgie des années 80 ?

Je vous parle d’un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre … Je vous parle d’un temps auquel je pense avec nostalgie .. Ces années où tout était si différent … Une autre époque, une autre façon de vivre, de consommer mais surtout de penser ! Aujourd’hui avec le recul, je peux dire que je suis chanceuse. Et vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai eu le grand bonheur d’être adolescente dans les années 80.

La génération des années 80 

Si vous êtes de la même génération que moi, vous savez de quoi je parle. Certains diront que nous faisons parti de ceux qui pensent qu’avant c’était mieux et que nous sommes bien trop nostalgiques. La nouvelle génération se demandent comment nous avons pu vivre sans internet et sans smartphone. Je leur répondrais que nous n’en sommes pas morts, bien au contraire ! Nous avons eu une jeunesse si riche que je n’envie à aucun moment leur époque. Et pour quelles raisons ? Pourquoi les quinquas ont-ils la nostalgie des années 80 ? Ce sera le sujet de ce billet.

 

Les 6 raisons qui nous font aimer les années 80 et pourquoi

1/ Nous avions une vraie vie sociale

Ne vous méprenez pas ! Bien entendu, il y a aussi des avantages à être adolescent en 2018 comme ne pas être obligé de chercher une cabine téléphonique pour joindre ses amis ou pouvoir regarder des films récents sans devoir aller au club vidéo. Mais quand je les analyse, je constate que, certes le progrès leur facilite la vie, mais qu’il les a également renfermés dans leurs maisons.

La preuve ? Plus besoin d’aller au cinéma pour regarder le dernier Star Wars, on le télécharge… Plus besoin d’aller chez des copains pour passer du temps ensemble, on « textote », on « facetime », on « skype » et on joue en réseau « calé » dans sa chambre…. Il est donc évident que les progrès technologiques de ces dernières années isolent les jeunes et les empêchent même d’avoir une vie sociale semblable à celle que nous avions dans les années 80. Ils ont fait de nos enfants des adeptes du canapé et les ont transformés en « geek« .

2/ Nous étions libres et légers

Les années 80 sont les années de l »insouciance et de la liberté. On se prenait beaucoup moins au sérieux. Quand on revoit les images télévisées de l’époque, on hallucine. On fumait sur les plateaux de télé, dans les films, inimaginable de nos jours. Les artistes engagés ne se gênaient pas pour pousser leur gueulante en direct à la télé comme Daniel Balavoine face à Mitterrand. Coluche osait tout et ça ne choquait personne ! Est ce que de nos jours un comique oserait annoncer sa candidature aux présidentielles comme il l’a fait ? Je ne pense pas ..  

Il y avait beaucoup moins de tabous et affirmer nos opinions n’était pas source de problèmes. La liberté d’expression était très présente et les émissions vivantes comme « droit de réponse » avec Michel Pollack nous prouvent que la télé était beaucoup moins aseptisée qu’aujourd’hui. A la radio, c’est un vent de liberté qui soufflait sur la bande FM. Les radios libres étaient enfin autorisées. On y parlait sans censure de sujets de société et les adolescents avaient la possibilité de s’exprimer en direct librement sans peur de représailles.

Lire aussi, Et si finalement avant ce n’était pas mieux

3/ Nous étions plus solidaires

Les années 80 ont été les années de la générosité et de la solidarité. Les artistes ont commencé à s’investir pour des causes humanitaires. Le lancement d’associations emblématiques et de mouvements de solidarité tels que Les restos du cœur, AIDS, touche pas à mon pote, les chanteurs sans frontières, USA for Africa prouvent que nous étions soucieux de la souffrance et l’isolement des plus démunis et qu’il fallait les aider et les soutenir.

4/ La mode était fun

Le style des années 80 marquent une rupture avec le style des années 70. Ce sont les années Thierry Mugler, Kenzo et Jean-Paul Gaultier. Ça claque et ça frime ! Entre jambières, sweat oversize, paillettes, legging, épaulettes xxl, jean effet neige taille haute, bandana, tailleur coloré, kway, tee-shirt fluo, sneakers blanches, créoles en plastique oranges,  nous ne passions pas inaperçues. Nous étions toutes un peu des Madonna, un mix de grunge et de rock, ou des Cindy Lauper aux looks déjantés. 

C’était une époque où nous osions toutes les couleurs, rose fushia, vert émeraude, jaune citron mais aussi et surtout bleu cobalt. Et des coiffures on en parle ? Brushing à la Dynastie, cheveux crêpés, permanentes volumineuses, coupe mulet, nous étions dans toutes les extravagances. Ces tendances reflétaient notre état d’esprit de l’époque, Girls just want to have fun !

5/ la musique était bonne bonne bonne

Qui dit années 80 dit musique à gogo et dance floor. Les sorties du vendredi et samedi soir en boite de nuit entre copines et copains rythmaient nos weekends.  On dansait sous le sunlight des tropiques jusqu’au bout de la nuit. Il y avait une ambiance joyeuse et on adorait faire la fête.

Les années 80 c’est aussi l’explosion de différents courants musicaux comme la new wave, le hip hop, la pop, la dance, l’électro, le rap. C’est Michael Jackson et son moon walk, Madonna avec son coté provoc. Ils étaient et resteront pour moi les artistes emblématiques et avant-gardistes de ces années. On s’empressait d’acheter leur derniers disques puisque en ce temps là Deezer et Spotify n’existaient pas. Ce sont les années Goldman, Berger, Gainsbourg , trois compositeurs de génie.

C’est aussi l’époque du walkman cassette auto-reverse qui était l’objet incontournable et hyper tendance de ces années. C’était notre portable à nous.

Ce qui a marqué également ces années c’est le clip vidéo. Il a explosé grace à la chaine Américaine MTV qui diffusait en boucle les derniers clips à la mode. Je me souviens encore du lancement du clip de Thriller en version longue. Ce fût un évènement. On ne disait pas encore buzz… En France, Mylène Farmer a suivi le mouvement avec son clip Libertine qui l’a propulsé au top 50.

La musique des années 80 reste donc indémodable. Elle est encore dans toutes les soirées et certaines chansons sont devenues cultes. L’engouement pour les tournées Star 80 sont la preuve que nous sommes toujours aussi fan de cette ambiance pleine de joie et de bonne humeur.

Si vous avez envie de passer une soirée à danser sous les tubes qui ont marqué cette époque, cliquez ici pour découvrir les prochaines dates des concerts.

6/ Des films cultes que je regarde encore

Ces années ont permis de découvrir un grand nombre de films cultes ainsi que des acteurs champions du box-officeQui a oublié Rocky balboa, le flic de Beverly Hills, rain man, Crocodile Dundee, star wars, à la poursuite du diamant vert, E.T., Big, la boum, top gun, dirty dancing, flash dance, le grand bleu, trois hommes et un couffin, la chèvre, la gloire de mon père et j’en passe …

J’avoue mon addiction à certains films donc Dirty Dancing que j’ai vu et revu… Un film super kitch mais que j’adore.

Et vous ? Etes-vous nostalgiques des années 80 ?

Quels souvenirs gardez-vous de cette fabuleuse époque ?

Merci pour votre visite et pour vos commentaires ! Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur votre page Facebook et, si ce n’est pas déjà fait, à vous abonner à mon blog.

En bonus une photo de moi, les épaules de camionneur et la permanente c’est cadeau !

les annees 80 mode

Muxu.

Sandrine

81 Commentaires

  1. eric fort
    12 juillet 2021 / 17 05 43 07437

    Bonjour à tous. Je tombe aussi par hasard sur ce blog et je constate que je ne suis pas le seul nostalgique des 80’s. Je suis de fin 67 et j’avais 14 ans en 82, année qui m’a le plus marquée. La new wave était à son apogée et j’ai baigné dans la mouvance à fond. Pour donner mon avis, je dirais que c’est la dernière belle décennie musicale. On peut dire qu’il y a les 30 glorieuses et s’aligner sur 1965 à 1995. Si on regarde de plus près, il n’y a plus rien de nouveau aujourd’hui. On fait du neuf avec du vieux. 57(rock’n roll), 67(hippies),77(punks),87(rap,techno),97(euh… rien),2007,2017(rien aussi, du neuf avec du vieux). Les années 80, c’est la rupture avec les 70’s. l’Avènement de la modernité (ordi,cd,synthés,boites à rythme,1ers portables,jeux vidéos,clips,vidéos k7,walk man, etc). Dans la société également. Et puis jamais autant eu de nouveaux courants musicaux et le night clubbing au top avant le sida. La qualité musicale, les pépites qui sortent à la radio toutes les semaines. Décennie faite de créativité, d’originalité où chaque groupe ou artiste avait son propre look et son, reconnaissable), provocation aussi. Désolé de dire qu’aujourd’hui il faut faire de l’argent. C’est devenu insipide, tout se ressemble. Les séries aussi, bien plus regardables, surtout pour les jeunes. Pas aussi violentes et sordides dans le policier par ex. Comparer Magnum avec Bones… Ouh là. Attention aux cauchemars! La liberté d’expression, no tabous, ouverts au monde, à bas les frontières et le racisme, la fête, on déconne, on danse comme si ct le dernier jour (guerre froide et atomic era oblige). Bon courage si le 4e confinement a lieu. Et oui, aucune époque n’est parfaite mais aujourd’hui le packaging est complet! toutes les merdes d’hier et d’aujourd’hui réunies lol 😉 Ere du numérique, nouveau siècle, nouveau monde. On avance et on recule en même tps dans les mentalités. Mieux en médecine, sciences, communication mais moins en relations humaines. l’aura de la planète n’est pas bonne… Comparé à la génération positive des 60’s par ex. Le monde est triste et figé… En attendant un monde de demain meilleur? Bye

    • LE NOUVEAU MONDE
      12 juillet 2021 / 18 06 37 07377

      Bonsoir, ce qui ce passe surtout de nos jours c’est que les gens sont de plus en plus cons et prétentieux!

      Ce matin je lisais un article sur les voitures, les gens d’aujourd’hui achètent des SUV pour tuer le connard qui se trouvera en face d’eux en cas d’accidents, car leur voiture est plus grosse, plus large et plus « solide », donc si t’es riche tu as le droit de tuer ton prochain pour survivre! Belle mentalité, c’est à celui qui à la plus grosse! On achète pas pour le pratique mais pour la sécurité car plus gros et plus lourd donc plus de chance de survivre en cas d’accident, belle mentalité!
      En 1980 les voitures faisaient 750 kg à 1 tonne et les gens ne pensaient pas encore à acheter un véhicule lourd pour tuer le mec d’en face, on est pas aux autos tamponneuse de la fête du village sur la route!

      Maintenant on veut de l’écologie moins de pollution, des voitures qui ne consomment rien mais on achète plus gros plus lourd, plus large, plus rapide, ce qui est incompatible avec économie de carburant, pollution, largeur des routes de campagne et économie du portefeuille

      On met 30000 euros dans une voiture pour épater le voisin et écraser les pauvres qui roulent en 106! Il est là le problème.
      On verra s’ils achètent encore leur chars quand l’essence coûtera 1.70 ou 2 euros le litres, mais je crois que pour paraître même à 5 euros le litre et à 50000 euro la voiture ils garderont cette habitude pour épater et prouver qu’ils ont de l’argent quitte à bouffer des nouilles toute l’année. Le bling bling avant tout, preuve de richesse et de classe sociale supérieure.
      Pour terminer l’article un gars disait que si les constructeurs fabriquaient des voitures comme dans les années 80, elles ne se vendraient pas car les jeunes n’en veulent pas, ils ne veulent pas d’une voiture comme au temps de leur parents, et que ce seraient uniquement les vieux de 60 ans qui à la rigueur achèteraient ces model.
      Les années 80, n’étaient pas meilleurs, mais les gens avaient encore un embrillon de cerveau, cerveau qui a été détruit par les téléphones portables, la 5 g, les jeux vidéos et la pub dans les années qui ont suivies!

      Bientôt les vaccinés couillona virus tireront sur les non vaccinés, alors que c’est eux les vaccinés qui propagent les variants, quand on voit qu’ils se font vaccinés pour avoir le droit de faire la fête ou pour participer à une tombola avec des lots de 200 euros, ou comme en Amérique pour avoir un place gratuite au super ball, ou même avoir droit à une bière gratuite, il faut vraiment qu’ils soient tombés bien bas.

    • Benjamin
      20 juillet 2021 / 23 11 11 07117

      Bonsoir Eric,
      J’aime beaucoup votre passage sur les 30 glorieuses de la musique ! Il m’a d’abord fait rire avec ces « riens » mais il est tellement vrai qu’en y réfléchissant j’ai plutôt envie de pleurer. A cette époque les anglais disaient, si vous aimez la musique vous aimerez le Royaume-Uni. Au-delà de la pop britannique que j’adore, je dirais que lorsqu’on aime la musique on aime forcément ces années-là.
      L’époque d’aujourd’hui a des atouts que n’avaient pas les années 80 mais j’y vois plus de plus en plus d’inconvénients depuis la fin des années 90. Et il y en aura de plus en plus avec une population mondiale qui ne cesse d’augmenter. De 1980 à aujourd’hui, elle a presque doublé !
      Alors si quelqu’un a une machine à remonter le temps je prends un aller simple avec mon walkman auto reverse, une télécarte de 120 unités et mon Polaroid. Il me faudra plus de poches que pour mettre mon smartphone mais je m’en fous. J’ai une veste en jean avec pleins de poches et des patchs cousus dessus bien sûr en lien avec la musique 😉
      Merci à tous pour vos commentaires et merci à Sandrine pour son article/idée. Se replonger dans les années 80 ça fait du bien !

  2. Mina
    7 juin 2021 / 14 02 03 06036

    Bonjour Sandrine et bonjour à toutes et à tous !

    Je suis de début 84, et comme vous, j’ai une profonde nostalgie pour cette époque même si objectivement je ne l’ai qu’assez peu connue, sauf sur la fin, avec mes yeux d’enfant (je me suis toujours dit que j’étais née 10 ans trop tard).
    Par contre je n’ai pas perdu une miette des années 90, et en revoyant des films de cette époque, je me dis qu’on ressent encore beaucoup les années 80 ! Les années 80 ne se sont pas arrêtées pile poil en 1990, elles ont continué, car on a continué à jouer avec des jouets de cette époque, les intérieurs des maisons étaient les mêmes, et la musique… La musique des 80’s était encore tellement présente ! Il y avait une âme dans cette musique, quelque chose que je ne saurais décrire, mais il m’arrive souvent de me dire « qu’est-ce que ça a dû être génial quand c’est sorti » !

    Pour moi la France (et le monde ?), a changé début 2000, particulièrement avec l’arrivée de l’euro… Je ne sais pas si c’est une coïncidence mais je trouve qu’une partie de l’âme française est partie avec l’arrivée de la monnaie unique… (sans connotation politique aucune, c’est vraiment ce que j’ai ressenti).

    L’arrivée des téléphones portables et internet a aussi beaucoup changé notre rapport au monde et aux autres. c’est dingue on a jamais été autant connectés et pourtant on ne s’est jamais sentis aussi seuls !

    Ce qui me manque c’est la simplicité, la franchise, la créativité de ces années là. Son esthétisme me manque aussi, que certaines personnes d’aujourd’hui qualifieraient de « kitch »… Les intérieurs des maisons étaient tellement chaleureux ! Et les chambres d’enfants avec les les papiers peints à motifs : voitures de courses, animaux de la forêt, plein de petites lunes, d’étoiles, de petits personnages… il y en avait partout ! Des coussins en moumoute, des porte-manteaux en moumoute, et même des fauteuils en moumoute !! Plein de peluches partout, plein de jouets ! Je crois que les années 80 avaient horreur du vide ! C’était chargé, et je trouve que ça avait énormément de charme, ça nous faisait rêver, et on se sentait rassurés !!!

    Sinon je pense que ce qui me manque aussi beaucoup ce sont les vidéo clubs ! Qu’est ce que ça avait du charme ! Tu prenais ton film pour la soirée ou pour le samedi soir et t’étais trop content ! C’était l’événement !!! Maintenant avec la VOD, on a perdu cette envie, car avant on avait l’excitation de l’attente !

    Et les voitures !! Personnellement, j’adore les modèles très carrés, les voitures d’aujourd’hui sont plutôt bof.

    Je ne sais pas si c’était parce qu’on était jeune mais je ne pense pas parce que je ne suis absolument pas nostalgique d’après 2000 et pourtant je n’avais que 16 ans !

    Pour moi cette époque avait vraiment une âme. Les films, la déco, la musique, le look de cette époque avaient vraiment une âme. Aujourd’hui j’ai l’impression de ressentir un vide. Ah qu’est ce que je ne donnerais pas pour pouvoir voir Terminator au ciné en 1984 !

    En tout cas bravo pour ta publication sur cette époque, ça fait rêver, et franchement tu avais vraiment trop de classe dans ton look 80’s 🙂

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      13 juin 2021 / 14 02 55 06556

      coucou mina, merci pour ce commentaire très complet ! votre enthousiasme me fait très plaisir ! comme vous, je suis nostalgique des années 80 pour des tas de raisons et je constate que je ne suis pas la seule en lisant tous les commentaires que me laissent des lecteurs et lectrices passionnés par le sujet. bon dimanche !

  3. Laurence
    24 mai 2021 / 4 04 03 05035

    Bonjour,

    Je suis fan et nostalgique des années 80. Je suis né en 1980. Donc, un peu jeune puisque je n’étais pas adolescente, mais… J’ai une sœur de 8 ans plus vieille que moi et une tante de 13 ans plus vieille. Ma sœur et ma tante m’ont tellement gardé. La musique, les films, les comiques, la dance ont fait partie de tellement de vendredi et samedi de ma vie. Je me souviens encore de ma tante, mettre les 33 ou 45 tours avec le son dans le tapis. Elle me crépait les cheveux, me maquillait, et apportait une tonne d’accessoires pour m’habiller. On allait après marché au centre ville pour rejoindre ces amies pour manger une crème glacée, l’immense système de son rectangulaire inclus. Malgré mon jeune âge, les années 80 sont pour moi des souvenirs de rigolades, de musique, d’amour, de liberté, de découverte, d’insouciance, de calme et d’un temps où on prenait le temps de vivre. Merci pour cet article, il m’a fait revivre des souvenirs extraordinaire.

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      24 mai 2021 / 9 09 15 05155

      Bonjour Laurence, avec grand plaisir ! Je suis ravie de vous lire et de constater que même enfant vous avez gardé un souvenir inoubliable de ces années. Si seulement nous pouvions appuyer sur un bouton et repartir tous les samedis soirs faire la fête avec nos copines en écoutant Gilbert Montagné, début de soirée ou kool and the gang…ces moments d’insouciance nous manquent !!! Merci pour votre témoignage 😁🌈

  4. Nérant
    17 mai 2021 / 0 12 45 05455

    Je suis née dans les années 2000…et je ne peux pas m’empêcher de ressentir une nostalgie inexpliquée envers cette époque. J’aurais rêvé grandir au cœur d’une vie dynamique, joyeuse et sans prise de tête ! Je suis réellement fan de ces années et recherche encore et encore des films du genre la boum, dirty dancing à regarder :)) (si vous avez quelques petites recommandations ;=)

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      17 mai 2021 / 7 07 12 05125

      Bonjour, merci pour votre témoignage 😁 je vous conseille Paroles et musique d’Elie chouraqui, un de mes films préférées de ces années-là ! La BO est top !
      Sinon Fame, Flashdance, Footloose, Top gun, quand Harry rencontre Sally, Tootsie, working girl ! Belle journée.

  5. 28 avril 2021 / 18 06 46 04464

    Bonjour,
    Ah les années 80 ! Je suis né en 63 donc les années 80 je les ai vécues pleinement. La musique, les films, les séries (je suis un grand fan de Miami Vice). L’époque était plus légère, moins agressive. Rod Stewart, Bruce Springsteen, Kim Wilde, Pat Benatar, le hard rock, les slows, les sorties entre potes le samedi soir, les concerts sans téléphone portable pour filmer mais avec un briquet pour les slows. Quand j’ai un coup de moins bien, je mets un casque aux oreilles et j’écoute du rock des années 80 et notamment la plus belle ballade du rock français, Tel Que Tu L’Imaginais (1981)de Warning. Claude

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      30 avril 2021 / 15 03 16 04164

      bonjour Claude, nous avons peu de différence et comme moi vous avez pleinement vécu les années 80 ! vos références musicales sont assez identiques aux miennes et je garde un souvenir inoubliable de ces heures à les écouter avec mes copines du lycée. vive les années 80 ! merci pour votre super témoignage.

  6. Mickaël
    10 mars 2021 / 2 02 30 03303

    Les années 80… j’avais 17 ans en 1983, année de sortie de bombes musicales atomiques comme « Thriller », « Africa » de Toto, ou encore « Let’s dance », de Bowie, et j’en passe, j’en passe. Années d’insouciance, de folies, d’amour, de sexe sans complexe et sans Durex… aujourd’hui, tout cela n’est plus. Il nous reste les souvenirs, et la vaine attente qu’on monde comme celui-là peut revenir un jour.
    Dj dans une grande discothèque de l’ouest, j’ai choisi, au moment où l’on m’a proposé ce poste, non pas la salle actuelle, la plus grande, mais la petite, celle des années 80, justement. Tous les week-ends-ends, avant que cette saloperie de virus ne nous tombe dessus, cette salle était archi comble, et l’ambiance tournait parfois à l’hystérie. Eh oui… je les connais comme ma poche, ces années. Je les ai vécues. Et combien de fois, à la fin d’une folle nuit, ai-je vu des jeunes de 18, 19 ans, m’attendre en bas de la cabine, et me demander, des étoiles dans les yeux : « M’sieur, c’était comment les années 80 ? » alors là, bêtement, moi, j’avais la gorge qui se nouait un peu, et je leur répondais : « Comme ce soir mon grand. Mais tout le temps. »

    Merci à vous, Sandrine, d’avoir si bien décrit, avec autant de talent et de fraicheur, ces années belles et folles, mortes à jamais…

    Micka.

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      10 mars 2021 / 18 06 32 03323

      bonjour Micka, merci infiniment pour votre commentaire. Je pense que nous sommes de la même année (66). Nous avons donc eu le bonheur de vivre une jeunesse inoubliable grace à cette ambiance particulière des années 80. je suis une fan de musique et j’avoue que je continue encore à écouter très régulièrement mes groupes ou chanteur préférés de ces années là. je me vois encore danser sur le titre de Bowie « let’s dance » … ou écouter en boucle Toto … ça c’était de la musique !!!! j’espère que vous retrouverez rapidement vos platines qui doivent beaucoup vous manquer… ou êtes-vous exactement dans le sud-ouest ?

  7. C.C CATCH MULLER
    8 mars 2021 / 6 06 57 03573

    Salut Sandrine.. je viens de lire ton commentaire ,, oui les années 80 inoubliable, c’était la joie de vivre , je descends d’une famille pauvre, malgré la pauvreté les années 80 j’adore elle sont inoubliable , j’avais la joie de vivre ,, je vais pas tout te raconter mes c les meilleurs moments de ma vie ..

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      10 mars 2021 / 18 06 49 03493

      bonjour, merci pour votre témoignage. nous gardons tous et toutes un excellent souvenir de ces années… merci la vie !

  8. le nouveau monde
    26 février 2021 / 15 03 46 02462

    Ha les années 75-80! La bonne époque!

    Tous les artistes que vous citez, vous pouvez les remercier car c’est grâce à eux si on est dans la misère aujourd’hui, c’est eux qui ont créer les resto du cœur, le regroupement familiale, les agglomérations ou l’insécurité est la règle, les citées de non droit! Les très riches d’un côté et une fabrique de pauvres de l’autre.

    Les jeunes NÉS à cette époque, la génération de l’enfant roi, sont ceux qui nous gouvernent aujourd’hui, ceux qui nous imposent leur vérités, ceux qui ne reconnaissent plus leur patrie car il n’ont pas fait de service militaire, ce sont eux qui ont créer le chômage ceux qui ont vendu ce qui restait de la France, les entreprises, les usines, fermé les mines, en déplaçant les usines dans les pays de l’Est ou en faisant fabriquer en Chine pour leur profit pour le fric le bling bling!

    Ceux NÉS à cette époque qui ne reconnaissent plus leurs aînés, ils les collent en maison de retraite pour qu’ils crève plus vite sans les empêcher de partir en vacance!
    Ceux qui ne veulent plus que les vieux aient une retraite car ils refusent de payer pour les anciens ce que les autres générations ont toujours appliqués!

    Les années 80 je les ai vécu, j’avais 18 ans, parfois je les regrette, parfois je me dit que c’était la fin des meilleurs années, le début du règne de la finance, pour exemple, en 1972 une Renault 5 coûtait l’équivalent de 1300 euros, puis Mitterrand est arrivé et en 1984 la même voiture est passée à environ 8000 euros, cherchez l’erreur, une ford fiesta valait 3000 euros, et maintenant combien vaut elle?

    Les années 80 la décadence en marche, le sida qui a gâché la vie des jeunes adultes pendant 15 ans car on disait tout et n’importe quoi sur les risques , on pouvait même l’attraper en embrassant ou en buvant dans un verre contaminé disait on! Les années 80 et le scandale du sang contaminé! Le début des mensonges comme pour le covid actuellement.

    C’est sur, pas de smart phone pas d’internet pas de dématérialisation des courriers, pas de mails, pas Amazon, pas de vacances dans les pays étrangers ou juste pour une minorité de riches, pas de patinettes électrique pas de voitures électrique pas d’éoliennes!
    Des centrales nucléaires des cancers, du tabac, de l’alcool, peu de radars et surtout pas de milices qui tapent sur le peuple à coup de LBD et autres balles en caoutchouc, crevant des yeux ou arrachant des mains!

    Des manifs se réglaient à coups de matraques et de gaz lacrymogène.

    On pouvait sortir le soir aller au cinéma sans finir égorgé au coin de la rue, il y avait des voleurs quand même mais peu d’individus pour qui la vie ne compte pas comme de nos jours!

    Les années 80 ce n’était pas des « belles années » mais c’était des années quand même meilleurs qu’aujourd’hui c’est tout!

    Je pense que ce commentaire va déranger et qu’il ne sera jamais publier mais m’en fout, c’est ça les années 2020!

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      26 février 2021 / 16 04 19 02192

      bonjour, merci pour votre point de vue. il en faut pour tous les goûts. Mais comme vous pouvez le constater, il ne me dérange pas et je ne le supprimerai pas. C’est parce que je suis des années 80 et que je respecte la liberté d’avoir un avis différent, la liberté d’exprimer ses idées même si elles dérangent. toutefois, je vous trouve extrêmement dur et amer. c’est bien dommage. bonne journée.

    • Xavier mouls
      31 mai 2021 / 8 08 52 05525

      cool

    • fada
      24 juin 2021 / 2 02 10 06106

      Bonjour, j’ai verifie ce que vous disiez au sujet du prix de la renault 5 en72. La version la moins chere etait vendue 9700 francs. Pour connaitre le prix actualise, c est a dire corrige de l’inflation, il faut utiliser le convertisseur de l’insee. 9700 francs, n’equivalent pas a 1300 euros de 2020, mais….9900 Euros.

      • LE NOUVEAU MONDE
        24 juin 2021 / 13 01 49 06496

        j’en ai une et j’ai les factures donc je sais ce que je dit et je roule tous les jours avec, j’en ai eu dans les années 80 je me rappel bien du prix, je ne suis pas encore gâteux!
        les conneries de l’insee ou autre j’en ai rien à battre, c’est comme les sondages!

        9700fr / 6.55957 = 1478 euros
        8000 euros x 6.55957 = 52476 francs
        La mienne la lauréate une des dernière coûtait 550247 francs toute options de l’époque
        Encore un nostalgique socialiste qui ne veux pas qu’on critique son gourou

  9. 1 janvier 2021 / 17 05 16 01161

    bonjour,
    vous résumez les années 80 avec une telle justesse, je viens de partager votre article sur ma page Facebook ‘Eighties Generation’

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      4 janvier 2021 / 21 09 54 01541

      merci infiniment ! je vais aller voir ça ! belle soirée.

  10. chris
    8 décembre 2020 / 11 11 05 120512

    Moi je n’achetais pas les disques les volais Leclerc mdr.1 ballon 1 vélo et les potes et c était le bonheur .j aurait aimé connaître aussi les années 60.

  11. Stéphanie
    7 novembre 2020 / 12 12 38 113811

    Bonjour Sandrine,
    je viens de lire votre article et j’ai adoré !

    Je m’évertue à dire que c’était mieux avant et pourtant je suis née en 1985. J’ai été bercée par cette époque si bien que j’aurais tellement voulu être ado à ce moment là. J’en ai quand-même profité et j’en suis imprégnée. Le monde était plus léger, plus fun, plus franc et surtout plus solidaire et humain ! J’ai parfois du mal à comprendre la nouvelle génération. Mais bon faut vivre avec son temps comme on dit.

    Merci pour ce retour en arrière !

    Tous, prenez soin de vous car les prochaines années seront moins insouciantes que dans les années 80.

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      7 novembre 2020 / 12 12 45 114511

      Coucou Stephanie, merci pour ce retour plein d’enthousiasme ! Les années 80 suscitent beaucoup de passion et je suis surprise que mon article soit autant lu chaque jour. En tout cas, je suis ravie d’avoir pu profiter de cette décennie ! Autant qu’en tant qu’ado que jeune femme et même maman !! Merci pour votre commentaire et prenez également soin de vous 😁

  12. Thierry
    4 septembre 2020 / 1 01 42 09429

    Les années 80! J’aimerais presque arrêter le temps! Mon enfance et pré-adolescence, tout était si bien comparé à aujourd’hui! Peut être aussi car vécu avec les yeux d’enfants! Les petit commerces du coin, Félix potain qui ont disparus! Les pubs déjantées Bangalore, gini, chocoletti, picorette….Les bals de mes été avec celimen, Carlos, Annie Cordy, Madonna Mickael Jackson Étienne daho! L’epoque Air Inter. Les cités d’or, Ulysse 31, Heidi, Candy….Les boules magiques, les mr freeze, les roudoudous…. Les premières boum, les plages ou l’ont pouvait amener son chien, les renault 5 et 2 chevaux! Les variétés, Champs Elysées, Dallas, Santa Barbara, Hulk, drôles de dames, super Jamie….le téléphone avec écouteur, les’rubicubes, les scoubidous, l’es chou bidons! Enfin tant de souvenirs que je ne peux pas tous les évoquer…

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      8 septembre 2020 / 7 07 34 09349

      bonjour Thierry, quel plaisir de vous lire ! vous m’avez plongé dans les années 80 et ses incontournables (j’avoue j’en avais oublié certains …). Je vois que vous êtes également un grand nostalgique de cette époque et je vous comprend tellement. j’ai une énorme tendresse pour ces années. je les ai vécues en étant ado et adulte et je me trouve très chanceuse. merci pour votre témoignage ! bonne journée.

  13. elisabeth tera
    29 avril 2020 / 23 11 37 04374

    née en 70 ,pré ado dans les années 80 en plein dedans ,de grands artistes qui avaient commencés dans les années 70 et qui étaient a leur apogée (petit faible musical pour les années 70) et pourtant l’époque qui m’a marqué était l’avènement d’internet(95 2000) une fenêtre sur le monde . les années 80 c’etait la suite de l’epoque
    david hamilton et comparses aussi assez glauque

  14. fabrice
    3 février 2020 / 19 07 16 02162

    Je voulais dire choisir une décennie…
    Et revivre certains moments que choisirais-tu?

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      4 février 2020 / 16 04 45 02452

      bonjour Fabrice, ma décennie préférée reste bien entendu les années 80. L’ambiance qui y régnait me manque. la musique aussi. Si c’était à refaire, je profiterai encore plus de ces années. je n’avais pas conscience qu’elles seraient décisives. mais c’est ainsi. je ne me plains pas car j’aime ma vie actuelle. merci pour votre visite.

  15. fabrice
    3 février 2020 / 19 07 12 02122

    salut à toi !
    Un petit voyage dans le temps…
    Si tu pouvaispermettrait tte décennie ;
    Qu’aimerais-tu revoir ou refaire?
    En ayant connaissance des événements futurs ou Ce voyage te permettrai de retrouver un physique jeune et une amnésie de l avenir?

  16. 18 janvier 2020 / 21 09 34 01341

    C’est encore moi ! (décidément)… Et oui, pour parler musique : je trouve dommage que la plupart des compils « années 80 » présentent toujours les mêmes artistes : Eurythmics, Yazoo, Alphaville, Duran Duran, Soft Cell, etc.
    Moi bizarrement j’écoutais beaucoup d’artistes qui avaient moins de notoriété en ayant toutefois eu un certain succès dans ces années : Nik Kershaw, PHD, The Cars, Scritti Politti, Billy Idol, Kate Bush, Christopher Cross…

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      18 janvier 2020 / 21 09 37 01371

      Christopher Cross était mon chouchou !!! J’écoutais aussi supertramp, toto, Eagles, dobbies brothers,… et bien sûr du Funk !!!

      • 18 janvier 2020 / 21 09 50 01501

        Christopher Cross : Ses grandes années étaient 1979 / 1980 /1981 avec son premier album qui fut un phénomène planétaire puis la B-O du film « Arthur ». Puis en 1983 : son album « Another Page » avec les tubes « All Right » et « Think of Laura ». Sa voix est extraordinaire, il a vraiment marqué son époque. Malheureusement il est tombé peu après aux oubliettes à cause de 2 albums sans succès.

        Supertramp : J’adore certains titres (Goodbye Stranger, Dreamer, Take the long way home, Lady, Soapbox opera…. Mais j’en déteste d’autres : The logical song, Breakfast in America (la chanson, pas l’album), It’s raining again…

        Toto : J’ai toujours été un très grand fan de ce groupe et j’ai quasiment tous leurs albums. Mes albums préférés : le premier album, Hydra, Isolation, The seventh one, Mindfields, XIV.
        Bizarrement je trouve leur album « IV » sans aucune saveur (excepté les 2 tubes Rosanna et Africa), et je n’aime pas trop « Fahrenheit » non plus.

        Les Eagles et Doobie Brothers : Je connais quelques chansons mais c’est tout.

    • elisabeth tera
      29 avril 2020 / 23 11 04 04044

      téléphone queen police ,j’adorais kate bush

  17. 18 janvier 2020 / 17 05 47 01471

    Certains rabat-joies diront que la VRAIE décennie extra était les années 60 et que les années 80 étaient le début du chômage, Thatcher, etc.
    Peu importe, moi j’ai vécu mon enfance dans les années 80 et malgré les problèmes liés à chaque décennie, il est clair que pour faire court : « A cette époque c’était mieux ! »
    Je sais qu’on a tous tendance à dire ça et que même les vieux chérissent leur enfance, même si c’était e temps de guerre. Mais franchement, merde, dire qu’aujourd »hui c’est mieux « grâce à internet, au smartphone et aux réseaux sociaux », c’est une ineptie totale !
    Mieux vaut une société soudée sans technologie que l’inverse où plus personne ne se parle sans être étiqueté de multiples adjectifs en « phobe », etc.

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      18 janvier 2020 / 18 06 02 01021

      Bonsoir nono, merci pour votre visite et votre commentaire plein de vérités et de sincérité. effectivement, comme dans chaque décennie, il y a du pour et du contre. aujourd’hui nous avons certains avantages qui, soyons sincères, nous arrangent bien. Sauf que lorsque les personnes comme vous et moi, qui étaient ado dans les années 80, analysent notre époque actuelle, elles se rendent vite compte que la liberté et les relations humaines n’ont pas évolué dans le bon sens. quand je pense à tout ce que nous avions la possibilité de faire, j’hallucine. Quant à l’insécurité qui s’est propagée depuis quelques années, elle me fait peur. Dans les années 80, les quartiers chauds étaient accessibles. De nos jours c’est dangereux d’y rentrer. Bref ! je pense que les années 80 resteront pour la plupart d’entre nous une époque formidable. Bonne soirée.

      • 18 janvier 2020 / 21 09 22 01221

        Merci Sandrine !
        Moi j’étais gosse dans les années 80 (4 ans en 80 et 13 ans en 1989), donc j’étais peut-être trop jeune pour juger.
        Objectivement je pense que les années 80 ont été la période témoignant du plus bel équilibre entre la notion d’effort encore présente, liée à reconstruction difficile d’après-guerre, et la technologie qui a peu-à-peu tout envahi et pourri les relations sociales.
        D’autre part ce qui est intéressant de constater est que cette décennie 80 était sans doute la plus diversifiée, je dirais même : disparate en matière d’art, de culture, de société en général. Et cela à la fois chronologiquement (le début des années 80 n’ayant strictement rien à voir avec la fin de cette décennie), mais aussi culturellement (musicalement par exemple : on a eu à la fois : la new-wave, la pop, la world, le heavy metal, le début du rap, le funk….). Contrairement aux années 90 par exemple qui était une décennie plus homogène à mon avis.
        Alors oui, rétrospectivement, on colle souvent une sale image de superficialité aux années 80 (le synthétique, les synthétiseurs, le fluo, les maquillages à la truelle, les crinières ridicules….) mais quand on pense à ces années comparées à maintenant, c’est comme passer d’un parc d’attractions américain à un goulag soviétique !

        • Sandrine
          Auteur/autrice
          18 janvier 2020 / 21 09 31 01311

          J’adore votre analyse ! Bravo ! Vous avez une belle plume passionnée et passionnante ! Écrivez un article sur les années 80 et je le publie sur le blog en auteur invité ! Qu’en pensez-vous ?

        • 18 janvier 2020 / 21 09 40 01401

          Merci de votre proposition mais vous savez j’étais gamin à cette époque, ce ne sont que des souvenirs (même si c’était du vécu !)
          Comme je vous parlais de la diversité de cette décennie 80, je vous avoue que la meilleure partie de cette décennie pour moi étaient les années 82 / 83 / 84 qui constituaient vraiment l’essence de ces années.
          Allez maintenant je vais me coucher. lol

        • Sandrine
          Auteur/autrice
          18 janvier 2020 / 21 09 42 01421

          Oui en 82 j’avais 16 ans ! De très bons souvenirs … je réitère ma proposition… réfléchissez-y …. bonne nuit Nono 😁

    • Sadia Bouremma
      3 juillet 2020 / 23 11 14 07147

      Je suis de 74 et je déteste cette époque et les réseaux sociaux. L’ humain apparaissant tel un robot, une machine scotché à son portable. .Pauvre monde malade et transit.
      Je suis nostalgique des années 80
      Une chanson qui a marqué mon enfance: Ivan photonovela , fan de Goldman et Daho .

      • Sandrine
        Auteur/autrice
        6 juillet 2020 / 15 03 54 07547

        bonjour Safia, notre époque actuelle n’est pas toujours facile mais comme dans toutes les époques il y a du pour et du contre. les années 80 restent une période vraiment top et je suis également très nostalgique …

  18. Jessica Garcia
    19 octobre 2019 / 11 11 53 105310

    Je suis de 84 donc je suis de la génération d’après et pourtant bercée par ces musiques psychédéliques, des parents bien qu adulte encore ado,… Les virées avec mon père chez le discaires ou on dansait dans le magasin, les soirées avec mes parents et leurs amis aux derniers sons hard Rock, et wave… Pas de ceintures, clopes sur clopes partout,… Rien n’était grave et on riait de tout. Je garde des souvenirs merveilleux et j’écoute toujours cette musique ou les hommes s’habillaiebt en femme et jouaient les mauvais garçons, j ai toujours un kway banane fluo et des boucle d’oreille étoile. Mais que s’est il passé pour qu’on en arrive là ?!? Bien sûr que ça ne pouvait pas durer… Mais merde on vit dans un monde à la con. Heureusement il reste encore les témoins des années 80, témoins d’un paradis perdu, ou d’un doux enfer. Lors d’une fête de village j’ai vu des tout jeune chanter sur D I s c Ô, Gilbert montagne, ça m’a mit des frissons et je me suis dit qu’il restait des années 80 en chacun d’entre nous et que finalement peut être que tout n’est pas perdu. Merci pour cet article. Et vive les 80’s
    Jess

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      22 octobre 2019 / 10 10 07 100710

      bonjour Jessica, ça me fait très plaisir de voir que malgré nos 18 ans de différence, vous comprenez ma nostalgie. Gilbert Montagné me rappelle tellement de bons souvenirs. particulièrement un avec mon amie Dominique lorsque nous allions danser le dimanche après-midi et que nous chantions à tue-tête quand le DJ nous passait ses succès ! On va s’aimer c’était terrible ! c’était plein de joie et de bonne humeur. je n’ai pas gardé mon kway marine et mes bo étoiles ! je le regrette !!! merci pour ce beau témoignage et vive les 80’s !!!

  19. alex
    16 octobre 2019 / 0 12 23 102310

    j’ai lu quelques commentaires et il manque quelques trucs. On gagnait de l’argent quand on bossait et quand on n’était pas dans la légalité, ce qui a été mon cas, les flics étaient hyper nuls, de plus quand on achetait une maison (beaucoup moins chère qu’aujourd’hui) on n’avait pas à justifier d’où venait l’argent. Oui, c’était le délire, la liberté, l’autoroute à 200. J’ai toujours mes 2 golf cabriolet. Il n’y avait pas comme aujourd’hui les très riches et les très pauvres. Mais la liberté c’est des risques, il y avait des overdoses, le sida tuait, des accidents de voiture, pourtant…c’était mieux. La sécurité tue la liberté. Les contacts humains étaient simples. Pas besoin de relationnel pour bosser, les compétences étaient valorisées. C’était fantastique. Ceux qui ont manqué cette époque sont souvent aigris, il fallait être sacrément nul pour pas gagner de fric, ça c’est clair ! Alors oui le fric fait pas le bonheur, mais quand on compte en permanence comme aujourd’hui ça pourrit la vie. D’ailleurs à cette époque, le fric j’en avais tellement….que je n’y pensais jamais….contrairement à aujourd’hui. Puis pour les rencontres coquines, alors là c’était exceptionnel, aujourd’hui tout est calculé, plus rien n’est naturel. Je savais que ça durerait pas, mais pas que ça deviendrait aussi pourri !

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      16 octobre 2019 / 19 07 32 103210

      bonsoir Alex, voila un commentaire qui sort du coeur ! j’ai l’impression que vous avez aimé les années 80 ! je suis entièrement d’accord avec vous, les années 80 c’était la liberté…qui nous manque tant… de nos jours, tout est controlé et je le regrette beaucoup. je suis justement entrain d’écrire un article sur le sujet « est ce que c’était mieux avant ? » et finalement en réfléchissant, je me rends compte que le présent n’est pas si mal pour des tas de raisons…il n’existe pas de monde parfait mais vivre en France fait de nous des privilégiés. on ne le réalise pas toujours. bien entendu, les années 80 restent des années particulières et chères à mon coeur. Merci pour votre avis qui m’a particulièrement plu. bonne soirée.

  20. HECTOR
    25 août 2019 / 5 05 47 08478

    bonjour Sandrine,Suis tout à fait d’accord, quelle merveilleuse décennie 1980.Etant de 1962, j’ai vécu cette période et la regrette un peu quand on voit comment on vit aujourd’hui.oui tous les gens qui ont vécu cette période en gardent un excellent souvenir. Merci d’en avoir parlé

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      26 août 2019 / 10 10 05 08058

      Merci pour votre visite et votre commentaire Denis ! ce sujet me tenait à coeur et je devais donc en parler pour pouvoir partager mon ressenti avec des lecteurs sympas comme vous ! au plaisir de vous lire ! bonne semaine.

      • Rico
        26 septembre 2019 / 17 05 05 09059

        Salut Sandrine
        Entièrement d’accord avec vous sur ces années.
        Par contre l’émergence de la pop c’est plutôt les années 70.
        Dans les ’80 c’est surtout le Funk et l’arrivée du mouvement Rap avec le premier single en 82 du groupe grand Master flash  » the message « , single politique…avant ça c’était plutôt la fête…sugarhill gang par ex mais fin 79…
        Mais vous avez raison, c’est aussi la new wave, l’italo dance…etc..
        C’est une époque très riche…impossible à résumer en deux lignes.
        Merci !

        • Sandrine
          Auteur/autrice
          26 septembre 2019 / 18 06 04 09049

          bonsoir Rico, je suis une grande nostalgique de la musique des années 80 et surtout du funk. j’en écoute encore très souvent. j’ai un peu de mal avec la musique actuelle. c’est effectivement une époque très riche ! on parle comme des vieux ! bonne soirée et merci à vous.

  21. carovegequinqua
    12 août 2019 / 11 11 19 08198

    Bonjour Sandrine ! Je découvre ton blog, sympa comme tout pour la native de Bayonne que je suis. Les années 80, pas vraiment de nostalgie pour moi, mais toujours autant de plaisir à réécouter les tubes de cette époque que j’ai aimés. C’était notre jeunesse, alors je peux comprendre ceux qui pensent que c’était mieux avant, et ça l’était sur certains points. C’est vrai qu’on s’est bien éclatés ! Ah les boîtes de nuit de la côte basque ! les fêtes de Bayonne sans la mega-foule d’aujourd’hui et sans la tyrannie du rouge et blanc, c’était bien plus sympa ! Le monde a bien changé, mais est-ce que je reviendrais en arrière ? Je ne crois pas… Je m’aime mieux maintenant.

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      13 août 2019 / 22 10 14 08148

      Bonjour Caro, je n’ai malheureusement pas connu la côte Basque lorsque j’étais adolescente et crois bien que je le regrette vraiment. Bien entendu, les années 80 n’étaient pas parfaites mais je suis nostalgique de cette ambiance particulière et plutôt insouciante. Par contre, je suis d’accord ! je m’aime mieux maintenant ! la maturité m’a apportée tellement de choses positives… merci pour ta visite et à très bientôt j’espère ! bonne soirée.

  22. 21 juillet 2019 / 0 12 07 07077

    Ha les années 80 ! j’avais 25 ans, je m’amusais en boîte avec deux amies, on ne risquait rien pas de drogue dans nos verres que nous laissions sur la table parce que nous allions sur la piste de danse. Les années 1980 que du bonheur pour moi 1983 mariage(qui dure toujours), naissance de mes deux enfants mon fils en 1985, et ma fille en 1988. Je chantais à tue tête les tubes dans ma petite 4L bleue sur le chemin de l’école. C’était super cool. Ma fille me dit toujours que ces années là, comme les années 1990, c’est la musique qu’elle aime que je lui ai transmise. Vous me rendez nostalgique.

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      21 juillet 2019 / 9 09 41 07417

      Coucou Claudine ! Bienvenue sur mon blog ! Je suis ravie que cet article vous plaise ! Il est très important pour moi. Les années 80 nous rappellent tellement de bons souvenirs … et je vois que c’est la même chose pour vous ! Quand j’y pense je souris ! C’est la preuve que cette période était fun 😁👍 merci pour votre commentaire qui me fait très plaisir ! Bonne journée.

  23. Julien
    1 février 2019 / 1 01 08 02082

    J’étais ado dans les années 80 et moi aussi je suis nostalgique de cette époque. En 1980 encore enfant, je jouais dehors sans avoir peur, j’allais à la chasse aux grenouilles et aux tétards.
    Je me souviens de la totale liberté d’expression des gens en public ou à la télévision. Maintenant c’est une époque tellement moralisatrice avec les réseaux sociaux qui commente tout et n’importe quoi.
    En 83 je devenais ado et j’ai commencé l’informatique avec un TO7 et le film War Games.
    Peu après il y a eu la Cibie, qui permettait de parler puis de rencontrer tous les gens de ma ville qui avaient aussi une Cibie (RDV en mobylette). Ca remplaçait l’internet inexistant.
    Je n’ai que des bons souvenirs.

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      2 février 2019 / 19 07 36 02362

      bonsoir Julien, merci d’avoir pris le temps de me lire et de commenter mon article. Je suis ravie que vous partagiez mon avis. les années 80 peuvent diviser et il est normal d’avoir tous un ressenti différent. nous gardons de bons souvenirs de cette période qui était totalement différente de celle que les ados vive actuellement. beaucoup de choses ont changé et je le déplore …

  24. Sylvie BRICE
    18 novembre 2018 / 16 04 35 113511

    Bonjour,
    Moi je tombe par hasard sur votre article, je suis née en 1960, donc les années 80 ce sont mes 20 ans … on pourrait dire, la mode colorée, la fête, le disco, les films cultes … ouiiiiii c’est bon ces souvenirs.

    Mais pour être objective, je suis étonnée qu’il ne vous reste que ce que je lis là, parce que pour moi il y avait aussi des trucs franchement pas drôles … les cabines téléphoniques toujours en panne quand tu voulais joindre quelqu’un, le chômage qui commençait sa grimpette, le nuage de Tchernobyl, les banlieues avec leurs barres d’habitation et leur flot d’héroïne, le sida et le haro sur les homosexuels, la fusillade de la rue des Rosiers, l’attentat de la rue de Rennes, on critique (à juste titre) Macron mais franchement est ce qu’on peut se vanter, nous, d’avoir eu Mitterand ces années là ? 😱 Et j’en oublie … forcément …

    Ah on a eu du lourd aussi même si quand on pense années 80 on pense plus à Mickaël Jackson, au club Dorothée ou à Dirty Dancing …

    Non, ce qui était bien dans ces années, c’est qu’on avait 20 ans, la tête et les jambes, la pêche et qu’à cet âge là, l’insouciance rend les choses probablement plus acceptables … mais ça n’est que mon avis 😛

    • Sandrine
      Auteur/autrice
      18 novembre 2018 / 22 10 46 114611

      bonjour Sylvie, merci d’avoir pris le temps de me lire et de commenter mon billet. Je comprend tout à fait votre point de vue. En effet, il est naturel que nous ayons chacun un ressenti différent. Pour moi, c’était le temps de l’adolescence et de l’insouciance : les copines, les sorties, les premiers amours … C’était une époque où tout était plus simple et plus joyeux. J’en garde de bons souvenirs. Bien entendu, je suis réaliste et je sais que tout n’était pas parfait mais existe t il une période parfaite ? En tout cas, quand je regarde les infos à la télé je sais pourquoi je suis nostalgique … au plaisir de vous lire !

  25. eric
    29 juillet 2018 / 18 06 49 07497

    Je découvre ce blog fort sympathique par hasard.Cet article me fait plaisir au plus haut point car je vénère la décennie 80.J’ai 42 ans j’avais 4 ans en 80 et 13 ans en 1989 donc cette décennie fabuleuse correspond à mon enfance et aux prémices de mon adolescence .J’aime tout ce qui est relatif aux années 80 et j’en suis fou amoureux c’est une addiction mais dont je suis fier car selon moi cette décennie est synonyme de beauté,de fun,d’insouciance……La musique était à tomber et d’une qualité irréprochable de plus je suis fan des synthés.Les films,les séries variés,les dessins animés merveilleux et la mode la grande classe (d’ailleurs la mode 80 fut inspirée d’une certaine façon de la mode des années 40 comme les épaulettes par exemple).Cette décennie correspond à mes plus beaux souvenirs et je pourrais en parler pendant des heures

    • Sandrine
      30 juillet 2018 / 11 11 04 07047

      bonjour Eric, merci pour votre visite et votre commentaire ! je suis ravie que le sujet de mon article vous intéresse ! j’ai la grande chance d’avoir traversé les années 80 en étant à la fois ado et adulte et j’en garde d’excellents souvenirs ! c’est pour cela que ce sujet je me devais de l’aborder sur mon blog ! si on pouvait appuyer sur un bouton pour revenir en arrière et revivre certains moments de nos vies.. c’était tellement plus fun ! la musique de ces années me manque également beaucoup ! sans parler des sorties en boite avec les copines ! j’ai même le souvenir de ma découverte du mac do ! c’était un évènement ! nous étions insouciants, libres et heureux de vivre ! un bonheur ! bonne journée et au plaisir !

  26. jai50ansetapres
    15 juillet 2018 / 17 05 29 07297

    Ah mais j’adore ta photo typique de la mode de l’époque, la veste à épaulettes ! Je n’ai pas de nostalgie mais on s’amusait, on chantait l’amour, la fête, les sentiments étaient simples. On habitait dans des décors psychédéliques (tapisserie de ouf dans ma chambre avec des objets oranges !!! On découvrait le discount avec Dinan et Tatie, les jeans brodés, les pat d’eph sur les compensés (dailleurs ma 1ère entorse vient de là !). Merci pour cet article. Sur fond sonore du match France/Croatie 1-1…

    • Sandrine
      16 juillet 2018 / 14 02 45 07457

      coucou nadine ! que de bons souvenirs ! c vrai que niveau déco c’était hyper kitch ! j’ai beaucoup aimé faire cet article car ça m’a rappelé de jolis souvenirs d’ado ! merci pour ta visite et à très vite !

  27. 8 juillet 2018 / 21 09 07 07077

    C’est drôle , hier nous étions invités à un mariage de trentenaires et ils ont eu le bon goût de faire appel à 4 chanteurs qui reprenaient les tubes des années 80,. Tout le monde s’est amusé, jeunes et plus âgés, et que de souvenirs qui remontent à la surface!
    Bises

    • Sandrine
      8 juillet 2018 / 23 11 11 07117

      coucou isabel ! comme quoi les succès de ces années restent indémodables parce qu’ils sont plein de gaité et de légèreté ! ils mettent l’ambiance dans toutes les soirées ! bonne soirée

  28. 5 juillet 2018 / 16 04 00 07007

    Oh oui ma copine que de bons souvenirs les années 80, j’en garde de si bon souvenirs, la fièvre du Samedi soir, les sorties, le maquilla et les tenues c’était moyen quand on regarde les photos lol!!!
    Je retournerai bien au concert Star 80 la dernière fois avec ma copine on a chanté à tue tête, Macumba, On va s’aimer, Besoin de rien envie de toi….
    Merci pour ce billet Retour dans les années 80!
    De gros bisous

    • Sandrine
      5 juillet 2018 / 16 04 08 07087

      Coucou copine ! C’était la bonne époque ! Entre les coupes de cheveux d’un autre monde et les couleurs flashy c’était mémorable ! Si on pouvait aller ensemble à la tournée star 80 on s’amuserait comme des folles ! Merci pour ta visite ! Bises

  29. MumisaRockeuse
    5 juillet 2018 / 14 02 01 07017

    Je crois que nous sommes surtout nostalgiques de notre jeunesse perdue et du temps qui est passé à une vitesse folle. Comme toi, je ne regrette pas d’avoir évolué sans internet ni portable… Je me souviens que je bloquais la ligne des heures ce qui hérissait mes parents ! Aller au ciné était la sortie des lycées et nous ne regardions pas en boucle des séries. Bref, j’ai l’impression qu’on profitait bien plus de nos amis et des choses…. Et puis les fêtes de Bayonne avaient un petit côté familial qu’elles ont perdu.

    • Sandrine
      5 juillet 2018 / 16 04 03 07037

      Coucou christine oui c’était une vie différente et c’était clairement une vie plus tournée vers les amies et la famille. Tous ces bons moments passés avec les copines au ciné ou à discuter en bas des immeubles c’était top ! On partageait vraiment quelque chose… maintenant c les yeux rivés sur le téléphone… merci pour ta visite 😁👍

  30. janachete
    5 juillet 2018 / 9 09 25 07257

    Comme tu as raison et merci de nous faire revivre ces moments auquels je repense souvent .
    Je suis très nostalgique de cette époque.
    La vie de nos jeunes est plus high- tech mais pas mieux je trouve .
    Je dirai même qu’ils sont souvent tristes et ont beaucoup plus de problèmes que nous en avions .
    En fait on se contentait de moins .Et tout était plus simple .
    Belle journée copine .
    Gros bisous !

    • Sandrine
      5 juillet 2018 / 15 03 58 07587

      Coucou jany ! et moi donc ! C clair que nous étions beaucoup moins blasés et on appréciait plus les plaisirs simples …j’aimerais bien retrouver cette insouciance d’ailleurs … merci pour ta visite et gros bisous 😁💋💋

  31. Stéphanie
    4 juillet 2018 / 22 10 29 07297

    Bonsoir Sandrine
    Une machine à remonter le temps et l’espace ton article, toute une époque ! Mes souvenirs sont remontés à mes 15 ans, les booms et les slows. Les coiffures improbables et bizarrement une furieuse envie d’avoir l’air plus âgé… des attentes interminables près du téléphone fixe pour l’appel de son amoureux. On avait une jolie tenue par saison et pas des placards remplis de vêtements. On appréciait le café avec les copines et on rêvait au cinéma d’une vie extraordinaire. C’est une insouciance liée à notre jeunesse et à un monde d’espoir sans attentat. L’idee que l’amour allait durer toujours. J’en garde un beau souvenir et la conviction que ma vie aujourd’hui est une belle évolution personnelle. Bisous

    • Sandrine
      5 juillet 2018 / 15 03 49 07497

      Coucou stef ! C’est vrai c’était le temps des slows ! C’était marrant quand on y pense ! Parfois on se cachait dans les toilettes pour éviter les lourdeaux ! Quant aux coiffures on était entre lionne et mouton 😂😂 c’était l’époque de l’insouciance c vrai ! Et c’était top ! Merci pour ta visite et gros bisous!

    • Sandrine
      4 juillet 2018 / 21 09 53 07537

      merci ! Quand on se revoit on se dit « mais pourquoi j’aimais ca ? » il faut que tu me montres une photo de toi dans ces années là ! bises

  32. 4 juillet 2018 / 21 09 32 07327

    Bonjour,
    J’adore cet article un vrai flashback …. tout ce que tu dis, est vrai et réflexion faite, c’est vrai que les émissions télé étaient beaucoup plus engagées que maintenant, mon mari et moi nous attendions avec impatiente le samedi soir pour regarder Michel Pollack. J’etais déjà Maman et peut-être plus cool parce que je ne consultait pas internet à chaque petit bobo. La nostalgie me gagne en repensant à ces années là, nous avions la vie devant nous…
    Merci
    Brigitte.

    • Sandrine
      4 juillet 2018 / 21 09 58 07587

      coucou Brigitte, c’est vrai qu’en écrivant cet article les souvenirs me sont revenus de cette époque formidable ! comme tu le dis si bien nous avions la vie devant nous et nous étions si insouciants … revoir ces photos c’est aussi l’occasion de se voir plus mince et moins ridée ! lol je te remercie pour ta visite et je te souhaite une bonne soirée ! bises.

  33. 4 juillet 2018 / 21 09 31 07317

    Oh que oui!!! quel joli article 😉 Les années 80 ce sont mes années d’étudiante insouciante à Toulouse, la danse, le disco, le funk, le punk, les slows, les couleurs, la vie sans être connecté, l’aventure pure sans filet, les galères sans téléphone portable, l’occasion donc de rencontres improbables, la place au hasard, la liberté totale d’expression à la télé, mes années professionnelles enrichissantes en Allemagne, la chute du mur de Berlin que j’ai vécue sur place… Je suis comme toi extrêmement heureuse d’avoir connu tout ça, cela me permet d’être vigilante au bonheur dans le monde d’aujourd’hui qui a aussi des avantages mais qui est moins bienveillant à l’humain. Bonne soirée Sandrine!!!

    • Sandrine
      4 juillet 2018 / 21 09 52 07527

      coucou Isa ! ton com me fait extrêmement plaisir ! nous avons vécu une époque formidable et nous avons tant de beaux souvenirs de notre jeunesse ! nous nous les raconterons quand nous aurons enfin l’occasion de nous rencontrer ! merci et bonne soirée copinette ! bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?