Cuba et la communauté Basque

Dans ma wishlist voyage, Cuba figure parmi mon top 5. Comment ne pas être séduite par son riche patrimoine architectural et culturel, l’hospitalité de ses habitants, ses plages paradisiaques, ses célèbres voitures rétros et sa musique omni-présente ? Séjourner à Cuba ne laisse personne indifférent. Mais au delà de l’attrait de cette destination, saviez-vous que Cuba fut une terre d’accueil pour les Basques ? En effet, Cuba et la communauté Basque c’est une histoire qui a démarré lors de la découverte des Amériques et qui perdure encore. Une raison supplémentaire pour partir à la découverte de cette île atypique.

cuba et la communauté basque

Cuba et la communauté Basque

Cuba et la communauté Basque

Située au sud des États-Unis (Floride) et à l’est du Mexique, Cuba est la plus grande île des Caraïbes. Toutefois, lorsqu’on la compare aux autres îles de la région, Cuba est beaucoup moins commerciale. Ce qui la rend particulièrement attrayante pour les touristes à la recherche d’une destination surprenante et ensoleillée ou pour les personnes souhaitant émigrer dans cette partie des Caraïbes.

J’ai découvert depuis peu que Cuba compte une communauté basque importante. Celle-ci a occupé une place notable dans la vie de l’île pendant des siècles. Pour en savoir plus sur la vie à Cuba, les 10 incontournables à voir et visiter, la communauté basque qui y réside et la procédure à suivre pour demander un visa pour Cuba, je vous invite à lire cet article.

L’attrait de Cuba

Cuba bénéficie d’un climat tropical, d’une nature très diversifiée, de belles plages de sable blanc et des eaux couleur bleu azur. L’île ne connaît que deux saisons :

la saison des pluies, de mai à octobre,

la saison sèche, de novembre à avril.

Janvier est le mois le plus froid avec une température moyenne de 29 degrés le jour et de 18 degrés la nuit. C’est principalement le climat qui attire de nombreux touristes. Pourtant, bien que beaucoup moins touristique que d’autres destinations tropicales, il y a plein de choses à faire et à visiter à Cuba pour les voyageurs européens.

plage de cuba

Cuba et la communauté Basque

Les 10 incontournables à visiter à Cuba

La Havane : C’est la ville à ne manquer sous aucun prétexte ! Prenez le temps d’admirer ses demeures coloniales, ses voitures de collections, le charme de la vieille ville, la cathédrale San Cristobal, le cimetière de Christophe Colomb ou de dansez sur des rythmes de salsa dans une des écoles de danse de la ville,

Les Playas Del Este : Direction les plages préférées des locaux ! Moins touristiques, on retrouve l’ambiance cubaine plus authentique,

Trinidad : Classée au patrimoine de l’UNESCO, on ne peut que tomber sous le charme de son centre historique avec ces maisons colorées et ses calèches. Ne pas manquer le musée de l’architecture, le couvent Saint-François d’Assise, les chutes El Rocio, la vallée des moulins à sucre ou les cascades de Topes de Collantes,

Vallée de Viñalès : pour les amoureux de la nature, programmez une randonnée ou une balade à cheval dans la vallée de Viñalès qui abrite de sublimes paysages tel que les célèbres montagnes Mogotes. Découvrez également son jardin botanique et l’histoire des emblématiques cigares cubains lors d’une visite dans une des plantations,

Baracoa : Cette petite ville de pêcheurs reste un coin de paradis peu connu des touristes. Visitez ses sites archéologiques, faites une pose sur une des plages préservées et admirez la vue sur le mont El Yunque,

Santiago de Cuba : Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette ancienne capital de Cuba est célèbre pour son carnaval ! Visitez la Cathédrale de l’Assomption, le cimetière de Santa Ifigenia (dans lequel repose Fidel Castro), la maison de Diego De Velasquez, le Parc Cespedes, les ruines des plantations françaises de café, le château San Pedro de la Roca ou encore la Caserne Moncada,

Les Cayes : Envie d’un pause détente ? Direction Los Canarreos ou les jardines Del Rey pour profiter du sable blanc, des eaux claires d’un bleu turquoise et des couchers de soleil flamboyants !

Sierra Maestra : Pour les adeptes de randonnée, partez à la rencontre de ce parc à la faune et à la flore incroyables ! Admirez la vue sur la plus haute montagne de Cuba : Le Pico Turquino,

Santa Clara : Cette ville a abrité la dernière opération de la révolution cubaine. On retrouve d’ailleurs le mausolée du Che Guevara. Prenez le temps de profiter de l’ambiance et de l’architecture des petites ruelles avec ses musiciens de rue, la Cathédrale Santa Clara de Asis, le parc Leoncio Vidal, le théâtre La Caridad,

Cienfuegos : Classée au patrimoine de l’UNESCO, cette petite ville coloniale est surnommée « la perle du sud ». Admirez les demeures, le jardin botanique, le théâtre Tomás Terry, la cathédrale de Nuestra Señore de la Purisima Conception et son parc José Marti.

Vous pourrez également découvrir une des plus belles plantations de café à La Vuelta Abajo, déguster un des meilleurs rhums cubains en visitant le Musée Del Ron et l’usine Bocoy, prendre un cours de salsa dans une des écoles de danse (à partir de 5 euros) et assister à une pièce de théâtre, un loisir très prisé à Cuba.

cuba

Cuba et la communauté Basque

Cuba et la communauté Basque

Cuba et la communauté Basque

Lire aussi Que faire à Hendaye sur la Côte Basque ?

Lire aussi Visiter Fontarrabie dans le pays Basque Espagnol

Un visa est-il nécessaire pour séjourner à Cuba ?

En effet, il faut obtenir un visa pour Cuba pour pouvoir séjourner sur l’île. Ce visa touristique permet un séjour d’une durée maximale de 30 jours. Ce visa peut être prolongé une fois pour un total de 60 jours.

Après ces 60 jours, il faut quitter Cuba. Néanmoins, il est possible de prolonger son séjour à condition d’invoquer une raison valable : vous décidez de vous inscrire dans un établissement scolaire dans le cadre de vos études, pour des raisons professionnelles ou une visite dans la famille qui se prolonge.

exemple de visa pour Cuba

Cuba et la communauté Basque

Les conditions pour émigrer à Cuba

Si de nombreuses personnes souhaitent découvrir l’île seulement dans le cadre d’un séjour touristique, d’autres prennent la décision de s’installer définitivement à Cuba. Pour y parvenir en toute légalité, il est nécessaire d’obtenir un permis de séjour illimité : la «residencia permanente».

Cette procédure s’accompagne de nombreuses démarches administratives. Les documents officiels tels que l’acte de naissance, le permis de conduire et les diplômes devront être traduits dans la langue du pays à savoir l’Espagnol. Il faut compter environ 1500 euros pour ces actes.

Pour faciliter l’obtention de ce permis, il est vivement conseillé de trouver un emploi avant de partir pour Cuba. Cela facilite également l’intégration.

Pour pouvoir occuper un emploi à Cuba, un permis de séjour limité ou illimité est nécessaire. Si vous vous rendez à Cuba au nom d’une entreprise non cubaine, vous ne recevrez qu’un permis de séjour limité.

Le permis de séjour illimité (la residencia permanente) est nécessaire pour travailler dans les entreprises publiques cubaines. Étant donné que Cuba est officiellement un état communiste, la plupart des entreprises appartiennent donc à l’État.

Sans ce permis de séjour, il est impossible d’acquérir des biens immobiliers. Il est toutefois possible de louer des biens auprès de sociétés immobilières d’État.
La location auprès de particuliers est également une option mais les prix ont tendance à être un peu plus élevés.

cuba et la communauté basque

Cuba et la communauté Basque

La vie à Cuba

Les résidents cubains reçoivent des subventions du gouvernement pour faire leurs courses alimentaires. Il est également possible d’acheter des produits de base au prix de revient dans les dépôts de l’État.

Les prix des voitures sont très élevés et ne répondent pas aux normes européennes dans la plupart des cas. C’est la raison pour laquelle peu de Cubains possèdent une voiture. D’ailleurs, beaucoup utilisent encore des chevaux et des calèches pour se déplacer. Le vélo est également très populaire.

Concernant la langue, il est indispensable de bien parler l’espagnol. En effet, de nombreuses personnes ne maîtrisent pas l’anglais. Il faut savoir que pendant une longue période, Cuba a appliqué une politique qui décourageait l’apprentissage de l’anglais, les États-Unis étant considérés comme un ennemi de l’État.

Il existe deux monnaies officielles à Cuba :

Le peso cubain convertible (CUC) pour les étrangers,

le peso cubain (CUP) pour les locaux.

Il est recommandé de suivre de près les taux de change. Le CUP permet seulement de régler de petits montants. De plus, il n’est pas autorisé d’exporter cette monnaie hors du pays. Toutefois, les locaux aiment posséder des CUC puisqu’ils peuvent les utiliser dans les restaurants, dans de nombreux magasins ou pour prendre un taxi, ce qui est beaucoup plus difficile avec le CUP.

cuba

Cuba et la communauté Basque

La communauté basque à Cuba

Au cours de l’histoire, un grand nombre de Basques ont émigré en Amérique du Sud et en Amérique centrale. Cuba compte également une importante population issue de migrants basques (venus principalement de la péninsule ibérique).

Les relations entre Cuba et les Basques remontent aux explorations des colons européens. Selon toute vraisemblance, Christophe Colomb a navigué avec de nombreux Basques lors de la découverte de l’Amérique en 1492.

L’une des raisons pour lesquelles tant de Basques ont émigré vers le Nouveau Monde est liée à la culture héréditaire basque. En effet, un seul fils (pas nécessairement l’aîné) pouvait hériter des biens du père obligeant ainsi les autres fils de la famille à construire leur propre vie ailleurs.

Certains vouaient leur existence à l’église tandis que d’autres préféraient, entre autres, travailler sur des bateaux de pêche. Pendant des siècles, de nombreux Basques naviguaient sur les mers d’Europe en tant que commerçants et baleiniers. Ils ont ainsi acquis une expérience relativement importante en tant que navigateurs. Leur traversée vers les Amériques peut donc être considérée comme une conséquence logique.

Le malaise économique en Europe au XIXe siècle déclencha une deuxième grande vague de migration basque. En raison de la grave pénurie de bergers dans les Amériques, de nombreux Basques sans emploi ont migré vers l’autre côté de l’Atlantique. Beaucoup d’entre eux ont fini en Amérique du Sud. Aujourd’hui, une grande partie de la diaspora basque vit encore dans des pays comme l’Argentine, l’Uruguay et la Colombie.

L’émigration du Pays basque français fut également importante. De nombreux Basques recrutés par l’armée française désertaient avant de s’enfuir vers le Nouveau Monde. Enfin, la guerre civile espagnole, qui faisait rage dans la péninsule ibérique entre 1936 et 1939, entraînait une importante vague de migration. Le gouvernement espagnol fasciste supprimait de nombreuses populations non hispanophones conduisant de nombreux Basques à chercher refuge en Amérique.

Au total, environ 26 000 basques sont venus à Cuba entre 1765 et 1942, dont la plupart se sont intégrés de manière prospère.

Cuba et la communauté basque

Cuba et la communauté Basque : Ernest Hemingway et un groupe de pelotaris basques à Cuba

Les Basques à Cuba au XXIe siècle

Dans le Cuba du XXIe siècle, il y a encore beaucoup de personnes qui possèdent un nom ou un prénom basque. La grande majorité des basques de Cuba sont les descendants de générations de migrants qui ont émigré à Cuba pour diverses raisons.

En outre, il existe également un petit groupe de basques qui ont émigré à Cuba dans les années 1980 parfois pour des raisons économiques mais également pour des raisons politiques. Enfin, on retrouve des descendants d’esclaves qui ont dû adopter les noms de famille de leurs propriétaires basques à l’époque de l’esclavage.

Au cours des dernières années du XXe siècle et des premières années du XXIe siècle, les relations entre le Pays basque et Cuba se sont intensifiées. Dans les années 1990, des prises de contact ont eu lieu entre les représentants du Pays Basque espagnol et le gouvernement cubain. Le président basque Ardanza a même été reçu personnellement par le leader cubain Fidel Castro.

Une coopération poussée entre le Pays Basque et Cuba a été promise dans des domaines tels que l’énergie et les soins de santé. Cuba est même devenu l’une des priorités du gouvernement de l’État basque en Espagne. Les ambassadeurs cubains en Espagne, quant à eux, se rendaient fréquemment au Pays Basque. Aujourd’hui, il existe encore de nombreuses entreprises basques sur l’île de Cuba.

Visiter cette île me permettra d’en savoir plus sur l’histoire passionnante de Cuba et la communauté Basque. J’espère la découvrir lors d’un prochain voyage…

Demande de visa pour se rendre à Cuba

Si vous souhaitez vous rendre à Cuba en tant que touriste, la première chose dont vous avez besoin est un visa : Informations sur le visa pour Cuba.

Le visa pour Cuba peut être facilement demandé en ligne. Il est valable 30 jours et la période de validité démarre au moment de votre arrivée à Cuba. Votre passeport doit encore rester valide au moins 7 mois au moment de la demande. Si vous le souhaitez, il est possible de prolonger votre visa de 30 jours supplémentaires, ce qui vous permet de rester à Cuba 60 jours au total.

Et vous ? Connaissez-vous Cuba ?

Quel souvenir en gardez-vous ? Saviez-vous qu’il a existé et qu’il existe toujours une communauté Basque dans cette partie du monde ? L’histoire du peuple Basque est décidément passionnante !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur votre compte FACEBOOK.

Muxu.

Sandrine
Partager:

7 Commentaires

  1. 27 février 2023 / 20 08 57 02572

    Coucou Sandrine,
    J’adorerais découvrir Cuba ! ^_^
    Bisous et bonne soirée

    • Sandrine
      Auteur / autrice
      3 mars 2023 / 9 09 20 03203

      coucou Mumu, cette ville est très attractive et dépaysante, ça donne envie ! bisous.

  2. 13 février 2023 / 17 05 30 02302

    Coucou Sandrine

    merci pour cet article très intéressant
    Cuba est sur ma liste de destinations
    et tu m’as encore plus donné envie d’y aller
    c’est vraiment très joli
    Belle journée

  3. 10 février 2023 / 21 09 17 02172

    Coucou Sandrine!
    Ton article donne bien envie de s’y rendre! Les 29 degrés en janvier sont une excellente raison à eux tout seuls!
    Bisous!

  4. Monica Daviet
    7 février 2023 / 8 08 04 02042

    Et bien ça donne envie d’aller visiter Cuba ! Comme d’habitude cet article est très complet bien détaillé et très bien écrit. Merci Sandrine pour ce joli voyage….

  5. 6 février 2023 / 10 10 43 02432

    Bravo pour cet article très instructif et qui donne envie d’y aller

  6. Domicgy
    5 février 2023 / 12 12 44 02442

    Cc Sandrine, J’ai adoré ton article. Cuba est également dans mes destinations préférée. J’espère concrétiser mon rêve en novembre. Je vais garder précieusement tes informations qui vont mettre très utiles. Tu as organisé ce voyage seule ou avec une agence de voyage .? Notre gros problème est la langue … Bon dimanche et gros bisous 🌺😘

Laissez un commentaire, je vous répondrai avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?