Changer de vie pour être enfin heureuse

Changer de vie, nous y avons toutes pensé un jour où l’autre. L’envie de casser la routine, de se lancer un nouveau défi ou tout simplement réaliser que le bonheur est ailleurs.

Parfois, c’est juste une question d’environnement. On éprouve le besoin de fuir la pollution, l’insécurité et le bruit des grandes villes pour un cadre de vie qui correspond à nos projets de vie. On y pense, on s’interroge, on hésite, on lit des témoignages sur les magazines ou sur le web pour nous rassurer… Et puis un jour, on est enfin prête à passer le cap. C’est décidé, on part vivre notre plus belle vie !

Changer de vie, la tendance de l’année 2020

L’année 2020 est une année particulière. Le Coronavirus est entré dans nos vies et a tout changé. Deux mois de confinement ont eu raison de nos plans de vie et de nos certitudes. Rester des journées et des semaines entières dans un petit appartement avec des enfants à occuper, pas de sorties, pas de loisirs, aucun contact physique avec la famille, supporter la promiscuité avec l’angoisse quotidienne d’être malade ont été source de conflits et de grandes inquiétudes.

Une nouvelle façon de vivre

Le télétravail a été une expérience plutôt positive pour certaines. Plus de temps perdu passé dans les transports en commun ni d’embouteillages sur le périphérique. Un soulagement ! Finalement, nous nous sommes peu à peu rendue compte que ce n’était pas si mal de bosser à la maison. Certes, les contacts avec nos collègues de travail nous ont manqués mais cette pause forcée a eu quelques avantages non négligeables.

Pour d’autres, ce fut moins évident. Entre les couches à changer, les biberons à donner, les devoirs à surveiller, les tâches ménagères à effectuer et le boulot à assurer, les journées furent bien remplies et très fatiguantes.

La fin du confinement a été un vrai soulagement. Nous avons pu reprendre notre vie tant bien que mal. Mais cette expérience a laissé des traces. La promiscuité à mis les couples à rude épreuve et les demandes de divorce ont explosé. Supporter l’autre 24h/24 a été révélateur. Plus envie de faire des efforts, de subir le caractère du conjoint, une évolution et des envies différentes…

Au niveau professionnel, le chômage partiel a plongé une grande partie de la population dans une mauvaise passe financière. Quant aux personnes psychologiquement fragiles, cette période a provoqué des états dépressifs importants.

Une maison avec jardin

La réaction à cette période difficile n’a pas tardé. Elle a déclenché un déferlement d’appels téléphoniques dans les agences immobilières. Le but ? Trouver le plus rapidement possible une maison avec jardin dans un lieu calme. Mais surprise, ces demandes ne concernaient pas forcément la ville de résidence des demandeurs. Un grand nombre souhaitaient partir de leur région pour commencer une autre vie ailleurs. La plupart du temps, à la campagne ou près de la mer.

Le fort de Socoa

S’installer au Pays Basque

Je ne suis pas agent immobilier mais dès la fin du confinement, j’ai également reçu énormément de mails pour obtenir des renseignements sur le Pays Basque. Si vous me suivez, vous devez savoir que mon premier article explique ma décision de m’installer au Pays Basque. Je parle de mon expérience et de mon bonheur de vivre ici. C’est un article qui est consulté plusieurs fois par jour. Google l’a remarqué et l’a placé en première position. Merci Google ! D’où la raison de son succès.

Ainhoa

Bref, je dois dire que j’ai été très flattée d’être contactée par de nombreuses personnes. C’est la preuve que mon article les ont touchées mais surtout intéressées. J’ai crée mon blog dans cette intention, partager avec mes lectrices et lecteurs mes passions, mes coups de coeur et mes expériences. C’est donc avec plaisir que j’ai répondu à chacun de ces mails. Parfois même, les questions étaient si nombreuses que j’ai proposé un rendez-vous téléphonique pour faciliter nos échanges et permettre d’approfondir le sujet !

Un article sur le Sud-ouest Mag

Parmi tous ces mails, j’en ai reçu un qui m’a fait particulièrement plaisir. C’est celui du journaliste Jacky Sanudo du Sud-ouest MAG. Il m’a expliqué son intention de faire un reportage avec pour sujet  » Un nouveau départ « . En faisant des recherches sur le net, il est tombé sur ce fameux article dans lequel j’explique ma décision de changer de vie.

Hendaye

Nous sommes donc convenus d’un rendez-vous et c’est par une belle journée de juillet que j’ai reçu Jacky dans ma nouvelle maison encore en chantier. Pendant une heure, nous avons échangé sur ma nouvelle vie au Pays Basque, mes impressions et la création de mon blog. Je me suis livrée avec enthousiasme, comme à chaque fois que j’évoque mon coup de coeur pour cette région.

Samedi 29 Août, c’était le jour de parution du Mag dans les kiosques. Vous imaginez mon impatience ! Ce n’était pas une simple photo lors d’un évènement auquel j’ai participé mais cette fois-ci c’était un vrai reportage. Résultat : une belle visibilité !

Un grand merci au Sud-ouest pour cet article et cette mise en lumière de mon blog. J’ai reçu des tas de gentils messages de personnes pour me féliciter et m’encourager. Je ne les remercierai jamais assez pour tant de bienveillance à mon égard.

Vivre sa meilleure vie

Lorsque j’évoque le sujet avec des amies ou des inconnues, on a tendance à penser qu’il m’a fallu un certain courage pour tout laisser tomber. Je leur répond que lorsqu’on désire vraiment quelque chose et que notre intuition nous dit que c’est la bonne décision, ce n’est plus du courage mais une évidence.

Tout quitter pour réaliser ses rêves c’est ce qu’il peut nous arriver de mieux dans la vie.

Certes, il faut préparer son départ. Cela passe par trouver un boulot et un logement avant de partir. Trop d’incertitudes peuvent vite nous faire déchanter et regretter notre décision. Ensuite, viens l’intégration. Sur ce point, je n’ai jamais ressenti d’animosité à mon égard. J’ai eu la chance de me faire des amies et de rencontrer des tas de personnes super sympas. Alors lorsque je reçois des messages dans lesquels on me demande si les Basques sont accueillants, je ne peux que répondre par OUI ! Les Basques sont authentiques et sincères.

Espelette

Tout quitter n’est pas donné à tout le monde mais je vous rassure, je ne suis pas une aventurière ! Demandez à ma famille et à mes amies, ils vous répondront que j’aime trop mon confort ! J’aspire simplement à vivre une belle vie. Celle que j’ai choisi et non celle que je subis. Je veux me lever le matin avec du baume au coeur et non avec la boule au ventre.

Quand partir est une évidence

Pour y parvenir, j’ai du prendre des décisions. J’ai dit aurevoir à ma vie d’avant un matin de mai 2003. Un départ vers une autre vie, une autre maison, un autre boulot et un autre amour. Rien n’est facile mais avec de la détermination, on trouve le chemin du bonheur et de la réussite. Une fois emprunté, on fait en sorte de ne jamais le quitter.

En 2012, avec mon mari, nous avons pris LA décision importante de notre vie, celle de ne plus attendre pour réaliser notre rêve. Nous avions comme projet de partir nous installer au Pays Basque dans quelques années. Pourquoi attendre la retraite alors que nous ne sommes pas sûrs d’y arriver ?

changer de vie

En un mois, la décision était prise. A nouveau, partir et découvrir…Un nouveau choix de vie avec des peurs et des inquiétudes légitimes mais au final une vie épanouie et heureuse entourée de personnes que j’aime.

Nous vivons toutes des moments décisifs où nous savons qu’il est temps de faire bouger les choses. Je ne peux que vous encourager à oser, à être audacieuse. Rien n’est impossible. Que ce soit en amour, un projet professionnel ou pour démarrer une nouvelle vie ailleurs. La vie est courte alors faisons en sorte qu’elle soit belle …

Changer de vie après 50 ans

Dans le dernier article de Corinne Le blog d’une Provinciale, découvrez comment elle a décidé à 50 ans de changer de vie. Grâce à son opiniâtreté, elle a développé son blog, son activité de créatrices de sites et de coach pour les entrepreneures de plus de 50 ans. Un vrai challenge lorsqu’on y pense !

Si vous êtes thérapeutes ou praticiennes du bien-être, Corinne se propose de vous accompagner et à développer votre visibilité sur le web. N’hésitez pas à consulter son site Celles qui vibrent.

Et vous ? Avez-vous envie de démarrer une nouvelle aventure qui vous tient à cœur ? Changer de vie vous fait-il peur ? Dites-moi tout en commentaires.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur votre page FACEBOOK.

Muxu.

Sandrine
Partager:

26 Commentaires

  1. 4 septembre 2020 / 20 08 43 09439

    Coucou Sandrine, bravo pour ce bel article 🙂 figure toi qu’il tombe à pic car nous avons des envies de changer de vie depuis un moment, j’ai très envie de changer de région, alors je ne sais pas si c’est l’âge…mais j’espère que cela se réalisera d »ici 2/3 ans ! gros bisous

    • Sandrine
      Auteur
      7 septembre 2020 / 9 09 09 09099

      coucou, si c’est ton rêve alors n’hésite pas ! c’est un tel bonheur de la réaliser. Bonne journée. bisous.

  2. 4 septembre 2020 / 14 02 48 09489

    Hello,
    comment vas tu? Effectivement, beaucoup de personnes on revu leurs habitudes et leurs mode de vie après le confinement. Beaucoup de personnes également ont eu envie de déménager de la ville à la campagne. De mon coté, j’ai eu envie aussi d’autre chose après avoir vécu 5 ans à Paris. Lassée du métro boulot dodo, je suis partie vivre un an aux Antilles, pour finalement poser mes valises dans ma ville natale, à Bordeaux. Aujourd’hui j’aime beaucoup vivre à Bordeaux, même si on pense de plus en plus à s’installer à la campagne avec mon conjoint 🙂 En tout cas je vais aller lire ce fameux article 🙂
    Bisous et bonne après midi,
    Mimi

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 7 07 22 09229

      coucou mimi, je serais incapable de supporter la vie à Paris… j’aime trop le calme et la proximité de l’océan ! Bordeaux est une ville agréable mais je comprend que tu aies envie de t’installer à la campagne. en vieillissant nous recherchons une vie paisible entourée de verdure. Merci pour ta visite. bonne journée. bisous.

  3. 3 septembre 2020 / 15 03 53 09539

    Coucou Sandrine
    Chouette ton article dans le journal ! J’ai moi aussi changé plusieurs fois de vie (et je pense que je le referai encore) pour avoir vécu dans différentes régions et un certains temps aux Etats Unis. Il faut en effet avoir le courage de faire ces gros changements et voir si le bonheur est au RDV !
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 7 07 41 09419

      coucou Audrey, j’imagine que tu auras plein de choses à raconter à tes petits-enfants ! c’est tellement enrichissant de partir à la découverte d’autres pays et d’autres régions. merci. bisous.

  4. 3 septembre 2020 / 15 03 39 09399

    Article très intéressant et très agréable à la lecture.Courageux de votre part de tout quitter, et de repartir à zéro dans une autre ville ,quand on n’est plus très très jeune .
    La ou je ne suis pas trop d’accord avec toi c’est au niveau relationnel avec les basques de pure souche (et plutôt de la veille génération) , . Ils ne sont pas dans toujours très accueillants.
    Mise à part cela , bravo pour ton article sur le Sud Ouest , je regrette de ne pas l’avoir acheté ce jour la
    Je t’embrasse et te félicite pour ta persévérance et ton réel talent de blogueuse.
    Corinne

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 7 07 54 09549

      coucou Corinne, merci pour tant de compliments ! tu es un amour ! concernant le relationnel avec les basques de pure souche, je dois dire que j’ai été chanceuse. ma première propriétaire, une basque de chez basque, a été adorable avec nous. ma meilleure amie est également une « vraie » basque et idem ! par contre, je n’ai pas vraiment eu de contacts avec les plus anciens donc je ne pourrais pas te dire s’ils sont accueillants ou pas. c’est vrai qu’ils ont la réputation d’être assez rudes mais vivant sur la côte ou à proximité je n’ai jamais eu vraiment affaire à eux. si ça continue, il y aura plus « d’estrangers » que de basques de pure souche… il y a tellement de nouveaux arrivants … merci et bisous.

  5. Martine
    3 septembre 2020 / 8 08 34 09349

    Sandrine , le grand changement pour moi c’est opéré il y a bien longtemps . J’ai quitté ma famille ,mes copains , ma campagne pour vivre et travailler ici . Ce choix était ancré dés l’âge de 12 ans … et je suis toujours là parce que c’est ici que je me suis construite . Je ne prévois pas de grands changements dans ma vie , simplement être en harmonie avec tout ce , tous ceux , qui m’entourent . Merci pour cet article . Biz biz .

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 8 08 04 09049

      coucou Martine, c’est quand même incroyable que dès l’âge de 12 ans tu savais déjà que ta vie serait au Pays Basque ! en tout cas, tu as pris la bonne décision. je sais que tu adores ta vie ici. merci pour ton témoignage. bisous.

  6. 3 septembre 2020 / 6 06 14 09149

    Wonderful article Sandrine, and I understand deeply why you made the change .. as I too made the change to move to Paris! Now though I am in the far north of Queensland on the Great Barrier Reef and I am happy here for the moment (because of a love story!) but I do ache to return to France, if only part time! I hope to see you again and your new house one day in the not-too-distant future! x Barbara

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 8 08 06 09069

      hello Barbara, je sais que tu es une aventurière amoureuse de la dolce vita et avide de nouvelles découvertes. Je t’attends l’année prochaine avec Gary ! bisous.

  7. 2 septembre 2020 / 22 10 03 09039

    Coucou Sandrine! Félicitations pour ton article dans la presse locale. Tu as raison quand on fait le pas pour changer de vie, ce n’est pas vraiment du courage. C’est plus un besoin, une soif qui nous pousse. J’espère que tu as passé un bel été. Bises !

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 8 08 17 09179

      coucou Isa, merci beaucoup ! oui j’ai passé un été à déménager avec une hernie discale donc c’est pas le top … sinon je suis tellement heureuse de vivre dans ma nouvelle maison que ça aide à supporter les douleurs… j’espère que tu vas bien. bisous.

  8. 2 septembre 2020 / 20 08 03 09039

    Bravo Sandrine déjà pour cet article dans la presse locale et je ne peux qu’être d’accord avec toi ! Moi je n’ai pas changé de région pour être heureuse mais de ville et surtout de vie ! N’attendons pas tu le dis si bien la vie est courte !
    J’espère découvrir vite le Pays Basque et ta jolie maison,
    Belle soirée,
    Bises
    ps j’ajouterai toujours croire en ses rêves !

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 8 08 19 09199

      merci solange ! je sais que tu me comprend car toi aussi un jour tu as décidé de changer de vie ! certainement une des meilleures décisions de ta vie ! gros bisous et à bientôt au Pays Basque.

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 8 08 26 09269

      merci ma belle ! bises.

  9. Mimie
    2 septembre 2020 / 18 06 21 09219

    Coucou
    C’était il y a 20 ans, je quittais Paris pour retrouver mon pays Basque,ma famille ou j’avais grandi,après de nombreuses années,dans la capitale Tout,s’est enchaîné ,à partir du moment ou j’avais pris ma décision de revenir,les bnes rencontres, la mutation, la vente de mon appartement ect
    Depuis,cest toujours du bonheur de vivre dans cette belle région, même si je me suis éloignée de gens que j’aime profondément. On est de passage sur cette terre,autant vivre le mieux possible,en harmonie avec nous même. 😉
    Bonne soirée, Sandrinette 💋💋💋

    • Sandrine
      Auteur
      8 septembre 2020 / 8 08 31 09319

      coucou ma mimi, je sais que tu as aimé vivre à Paris mais je sais aussi combien tu es attachée au Pays Basque. et je te rejoins tout à fait, nous sommes de passage sur cette terre, alors faisons en sorte d’être le plus heureux possible ! merci et gros bisous.

  10. 2 septembre 2020 / 16 04 23 09239

    Changer de vie ou accepter le changement dans nos vies ?
    Bravo pour ce joli voyage sur lequel tu nous entraînes au gré de tes articles, hâte d’en savoir plus sur ta nouvelle maison et de découvrir tes coups de coeur pour sa déco….
    Cela dit, la vie est mouvement, grand ou petit, brusque ou en douceur… je ne connais personne qui échappe à ces flux, plus ou moins choisis, plus ou moins consentis, comme le disait le bouddha …. » le changement n’est pas difficile, seule la résistance au changement l’est…. »

  11. 2 septembre 2020 / 16 04 20 09209

    hello Sandrine, quel joli parcours, c’est super que tu sois mise en exergue, une basque d’adoption qui met tant en valeur sa région c’est à valoriser, et à vous 2 quel exemple que ce départ dans la région de vos rêves, bisous

  12. Domicgy
    2 septembre 2020 / 15 03 05 09059

    Coucou Sandrine,
    Au travers de tes différents articles, tu as su nous faire découvrir cette magnifique région en m’étant en valeur les paysages et les habitants. Tu peux être fière de ton parcours, de ta force tranquille !! Cet article est amplement mérité et une belle reconnaissance de tes deux années de blog.
    Toutes mes féliciations ma belle et profite bien de ta nouvelle demeure !!
    Bonne journée
    Bises

  13. 2 septembre 2020 / 14 02 36 09369

    Coucou Sandrine!

    Je te dis tout d’abord félicitations pour cet article à propos de ton blog! Comme tu as dû être fière! En même temps, tu nous proposes toujours des publications de grande qualité, toujours intéressantes, authentiques et chics.
    Nous adorons aussi le Pays Basque, son ambiance, sa mentalité. Mon Ours étant du sud Ouest (et typé lol) on s’y sent comme à la maison!
    bisous!

  14. 2 septembre 2020 / 12 12 09 09099

    Hello ma belle, jolie témoignage d’un changement de vie radical. Comme quoi quand on veut on peut c’est ma devise ! Il me tarde de découvrir ton nouvel environnement qui doit être à ton image, chic et élégant. Merci pour la référence à mon travail. Bises

Laisser un commentaire, je vous répondrai avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Vous recherchiez quelque chose?